Note du 31 mai 2018

« En finir avec le financement en silo du médico-social pour sauver le dossier dépendance »

EN FINIR AVEC LE FINANCEMENT EN SILO DE LA DÉPENDANCE :

le prix de journée pour l'aide à domicile comme pour l'hébergement

Convertir en un prix de journée par personne la multiplicité des prestations de maintien à domicile qui se tarifient tantôt en prix de l'heure de professionnelles, tantôt en forfait doit contribuer à une meilleure visibilité, dans le choix des solutions d'aide aux personnes âgées.

Cela doit inévitablement favoriser les passerelles entre le domicile et les EPHAD.

La multiplicité des unités de mesure des coûts et donc des prix de ce secteur rend impossible la comparaison avec l'hébergement et la simple budgétisation à terme, il faut donc une mesure commune - le prix de journée -.

Le changement nécessite une observation des coûts réels et une décision politique qui dépasse le cadre des techniciens pour enfin regarder la réalité et sortir des systèmes de financement en silo sclérosé juxtaposés et cumulés.

Un constat simple : ...les prestations sont cumulées et juxtaposées sans effort de consolidation...

Pour l'hébergement comme pour l'hospitalisation, c'est en prix de journée par personne que l'ensemble des prestations est facturé, ce qui a le mérite d'être à la fois lisible et simple;

par contre,

s'agissant du maintien à domicile, on compte et on facture de façon éclatée les services réalisés.

- heure de professionnelles , auxquels s'ajoutent des services comptés à l'unité, au forfait ou à l'abonnement
- mensuel annuel ou hebdo - (portage de repas, la téléassistance, garde de nuit...).

Une unité de mesure unique : ...pour comparer, mais aussi innover et optimiser.

La conversion en une seule unité de mesure par personne - le prix de journée - permettrait de gagner en cohérence pour les familles mais aussi permettrait de libérer l'innovation pour les professionnel(le)s.

Un calcul en prix de journée , permettrait aussi de favoriser la pose de passerelles de prises en charge entre les divers budgets (branche santé et branche sociale) favorisant la souplesse indispensable dans le passage d'un mode d'aide à un autre réclamé par tous (à l'instar des SSIAD et plus récemment SIAPA).

Méthode simple et les résultats surprenants :

En procédant à une simple conversion de l'ensemble des coûts éclatés sur l'année et de les ramener au jour, permet déjà de comparer et d'avoir une idée réelle du coût.

Les résultats sont édifiants pour les décideurs… du particulier et des famillesaux finançeurs du secteur ; encore faut t'il vouloir sortir du modèle historique (circonscrit au pré carré de chacun).

La démonstration chiffrée est sans appel.

Signé J-Ph Régnier - Jeudi 31 mai 2018
Consultant, co-dirigeant du Groupe Aisinance

« Pour le progrès social et économique durable... »

Téléchargez ce document au format PDF (1 pages - 120 Ko)


En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies...